Retraites complémentaires

Nous ne pouvons pas oublier d’évoquer dans la rubrique « assurances » les formules de contrats de retraite complémentaire.

De nombreuses solutions existent, mais ces contrats ne sont pas le seul moyen de constituer sa retraite.

Il faut néanmoins retenir qu’ils peuvent bénéficier d’un avantage fiscal non négligeable, s’ils sont souscrits dans le cadre fiscal du PERP, de la loi Madelin, ou par une entreprise pour ses salariés.

Seule une étude personnalisée permettra de comparer ces solutions à d’autres pour répondre au mieux aux attentes de nos clients en terme de fiscalité et de qualité patrimoniale.

Nous pourrons ainsi comparer, à effort d’épargne identique, quelle sera le meilleur investissement pour compléter votre retraite, en tenant compte de tous les aspects fiscaux et sociaux, tant sur la période de constitution que sur celle du versement de votre rente.Optimisation Fiscale, gestion comptable de société

Les cotisations versées dans le cadre d’un PERP et d’un contrat MADELIN sont fiscalement déductibles du revenu net global. Le plafond est fixé à 10% du bénéfice imposable ou des salaires de l’année N-1, avec une limite non négligeable    de 30 432 € de versements sur l’exercice 2016.

Seuls les versements effectués après les 70 ans de l’adhérent entrent dans l’assiette de l’ISF.